Article (C-1-c) Logique financière vs logique productive

To read the abstract and table of content of this article, click HERE

Pour lire cet article dans un autre onglet, cliquer ICI

Par une approche critique, cet article analyse les énoncés réglant la subsomption de la logique financière sur la logique de production et MàD de richesses (biens et services), puis il considère la perception de cette subsomption par les salariés (approche interprétative) et il expose enfin d’autres logiques de production (approche inventive).

Les rapports de force qui poussent à maintenir, au mépris de toute justice, des règles d’appropriation des moyens de production totalement favorables aux actionnaires (voir Article (C-1-a) Critique des discours actionnarial et marxiste sur les procédés d’acquisition et d’enrichissement) sont certainement les mêmes que ceux qui subsument la logique de production et mise à disposition de biens et de services à une logique financière.

En effet, au delà d’une logique de production souvent mise en avant en sociologie du travail, il y a une autre logique, une logique financière qui parasite une logique de production et sa fâcheuse et désagréable lourdeur comme l’écrit Karl Marx.

Pour lire maintenant cet article dans un autre onglet, cliquer ICI



Citer ce billet
André Moulin (2021, 30 janvier). Article (C-1-c) Logique financière vs logique productive. Actualisation puis mobilisation de Spinoza dans les sciences sociales. Consulté le 20 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uj8k

Une réponse sur “Article (C-1-c) Logique financière vs logique productive”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search