(C-1-j) Les trois jalons caractérisant le capitalisme

Cet article (C-1-j) Les trois jalons caractérisant le capitalisme est sous Creative Commons BY-SA 4.0.

Pour accéder directement à cet article, cliquez ICI

Les activités économiques et financières sont des activités profondément humaines poussées par les désirs des humains, en particulier des plus puissants.

Selon Marx, dans « Das Kapital, Band 2, Abschnitt 1, 1.4 Der Gesamtkreislauf» :

« Gagner de l’argent est le motif moteur. Pour cela, la production n’apparaît que comme un mal nécessaire ». … à défaut de pouvoir se défaire de ce mal ou d’en rêver, comme il le précise ensuite :

« Toutes les nations capitalistes ont périodiquement une chimère, celle de pouvoir faire du fric en se passant d’une production pesante ennuyeuse »

Également, selon Marx1, pour avoir le pouvoir sur ces activités économiques et financières afin d’assouvir ce désir de faire du fric, il faut posséder et maîtriser les moyens de production.

Enfin, pour vraiment faire de l’argent, il faut d’abord limiter le risque en dépensant le moins possible pour acquérir ces moyens, les accroître, les améliorer, les entretenir, etc…

Dans cet article, nous présentons les trois jalons favorisant ces deux exigences, le pouvoir exclusif et l’investissement minimum. La compréhension et la remise en cause de ces trois jalons est la clé de toute transformation ou abolition du capitalisme.

Les deux questions Qui paye et qui s’approprie les moyens de production, les réponses apportées (lorsque nous analysons les ouvrages à propos de l’activité économique capitaliste actuelle) et les réponses proposées (lorsque nous analysons les ouvrages proposant des évolutions ou lorsque nous en proposons) sont en filigrane de cet article et de tous les autres mentionnés. Ces deux questions, ainsi que les réponses apportées ou proposées sont synthétisées dans notre article Qui paye et qui s’approprie les moyens de production.

Cette article présente donc ce que nous considérons être les trois jalons caractérisant le capitalisme :

Premier jalon, du 15. ième au 19. ième siècle : accumulation initiale

Deuxième jalon, années 1860 : Responsabilité limitée et inexistence juridique de l’entreprise

Troisième jalon en 1998 : « Rachat » d’actions par les entreprises

Ces trois jalons relèvent de la même astuce juridique : accaparer la contribution aux moyens de production de personnes morales (hier : communauté de paysans, aujourd’hui : entreprise et son collectif de salariés) qui n’ont pas d’existence juridique, qui ne sont pas sujets de droit.

1Et selon la plupart des économistes et juristes !

Pour accéder maintenant à cet article, cliquez ICI



Citer ce billet
André Moulin (2022, 18 juin). (C-1-j) Les trois jalons caractérisant le capitalisme. Actualisation puis mobilisation de Spinoza dans les sciences sociales. Consulté le 22 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uj9a

2 réponses sur “(C-1-j) Les trois jalons caractérisant le capitalisme”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search